IN & OUT

Installation mobile audio/vidéo. Une route apparait, qui défile en caméra suggestive, comme si l’on conduisait un véhicule. Soudain, la pluie se met à tomber. On assiste alors, par intermittence, à des images et des sons montés “cut” qui viennent perturber la route paisible, comme l’écho intérieur de l’imaginaire du conducteur

Ces apparitions audios et visuelles se télescopent et troublent le défilement du voyage autoroutier. Le pare brise de la voiture prend ici le rôle d’une passerelle entre le réel et l’imaginaire, il autorise les effets de flottements. C’est le cadre spatial privilégié de ces situations de transe.
Ce principe d’installation, relie aussi les thèmes de la mémoire, de l’enregistrement et du témoignage.

On pense aux Rêveries du promeneur solitaire de Jean-Jacques Rousseau, rédigé en 1778.
Ainsi qu’à l’ouvrage “Onirocosmos ou la vie dans les plis du rêve” de l’écrivain Henri Michaux.
Le film est basé sur la perception onirique de ce qu’entend et rêve le spectateur.